• Quelques notes sur la poésie et la chanson...

     

    Quelques notes sur la poésie et la chanson... 

    L'expérience de la chanson poétique, vue par un professionnel, c'est d'abord l'expérience du mépris, puisque 

    la chanson est un art méprisé par les élites intellectuelles. Cela fait que, malheureusement, le niveau de l'interrogation critique sur cette discipline est à peu près nul. Pourtant, si on voulait réfléchir un peu, on pourrait voir que l'art est assez difficile, d'opérer cette synthèse d'un texte et d'une musique qu'il convient d'interpréter avec une voix qui atteigne le fond de la salle, avec une diction et une sensibilité de comédien... 

    Aucun autre type d'artiste n'est placé devant ce terrible défi: être seul, pendant une heure, devant le public. 

    Les écrivains ont tout leur temps pour raturer, reprendre, réécrire; et lorsqu'ils ont envoyé leur texte à l'éditeur, l'affaire est faite! Les peintres travaillent dans la solitude de l'atelier. Les musiciens jouent la musique d'un autre; un chef les guide. Les comédiens, les artistes lyriques jouent le texte d'un autre; ils sont mis en scène par un autre encore et ne disent chacun qu'une part du texte; ils peuvent hésiter, trébucher sur une syllabe, ils peuvent briser le rythme de l'oeuvre... Seul l'auteur-compositeur-interprète présente une synthèse aussi risquée: absolument seul au milieu du plateau! Mépris des adeptes de la "haute culture"... 

    Dommage.

    Jacques Bertin, La revue commune, n°9, février 1998.

    Pour lire la suite : http://disquesvelen.free.fr/bertin/commune.htm

     

     

    Partager via Gmail